23 de diciembre de 2009

L'ombre s'enfuit, adieu beau rêve.



Me voy a París unos dias. Espero que a la vuelta España siga en pie. Que los pasajeros de Air Comet hayan llegado a su destino. Y que la lombarda y el pavo de navidad no se os hayan atragantado.

Mientras tanto os dejo un pequeño regalo de Nöel

La canción Tristesse de Tino Rossi. Chopin de inspiración y uno de los mas hermosos textos que puedan decirse en francés. Si algún traductor se anima......

TRISTESSE

L'ombre s'enfuit, adieu beau rêve
Où les baisers sont frais comme des fleurs
La nuit fut brève
Hélas pourquoi si tôt fermer nos coeurs
A l'appel du bonheur ?
L'ombre s'enfuit, ma lèvre hésite
A murmurer l'après de nos aveux
Des mots d'adieu
Le soleil paraît trop vite
Faut-il donc que l'on se quitte ?
Demain par ta voix je voudrais tant,
Je voudrais tant retarder l'aurore
Et t'aimer encore.

L'ombre s'enfuit, tout n'est que songe
Et tu n'es plus, malgré tous nos désirs,
Qu'un souvenir
Si l'amour n'est que mensonge
Au parfum triste qui ronge
S'il est vrai qu'à moi même tu mens,
Sache pourtant que toujours quand même
Cher amour je t'aime
Eperdument
Eperdument.
Publicar un comentario
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...